Développer sa spontanéité avec 5 exercices d'improvisation théâtrale

Développer sa spontanéité avec 5 exercices d’improvisation théâtrale

Improvisation théâtrale exercice spontanéité

Être à l’écoute, vivre dans le moment présent, être spontanél’improvisation théâtrale m’a permis d’apprécier et de vivre chaque instant à 100%. J’aimerai partager avec vous quelques exercices d’improvisation théâtrale que l’on fait en début de séance pour s’échauffer, lâcher prise et développer sa spontanéité. Vous pourrez même, pour certains exercices vous entrainez seul, chez vous…

1/ Le samouraï (3 personnes min)

Improvisation théâtrale exercice spontanéitéPlacez vous en cercle, et mettez vous en position de combat. Vous tenez une épée (imaginaire bien sur 😉 ) vers le bas:
– La première personne lance une attaque d’épée de haut en bas vers la personne qu’il aura choisi en criant « SHAAAA!!! ».
– La personne qui reçoit l’attaque doit prendre en levant son épée en criant « HAAAA! ». (Il a aussi l’option de contrer en disant “CHLING”. La personne qui attaque doit alors relancer son attaque)
– Les personnes se trouvant à sa gauche et à sa droite doivent le trancher (sans le toucher) en criant « FOOUUUU!! »
– La même personne qui a reçu les attaques doit maintenant relancer une attaque comme la première en criant « SHAAAA! » et ainsi de suite…
Facile vous allez dire? Et bien pas si facile que ça vous verrez. Lorsque vous allez accélérer le rythme et que vous n’aurez pas le temps de réfléchir, votre spontanéité sera mise à l’épreuve!

2/ Association d’idée (1 personne min)

Celui-là, c’est mon exercice d’improvisation théâtrale préféré! Il peut se jouer à plusieurs en cercle, mais vous pouvez aussi vous exercer seul. Si vous êtes plusieurs, il vous faudra un rythme commun. Pour cela, faites balancer de manière synchro votre main de bas en haut. Arrivé en haut, vous devrez claquer des doigts en même temps. Si vous êtes synchro, vous aurez donc votre rythme de base. Le jeu peut alors commencer:
– Une première personne donne un mot quelconque (exemple: « Chat »).
– Puis à chaque claquement de doigt, la personne suivante doit donner un mot ayant un lien avec le mot donné par la personne juste avant (exemple : « Chat », « Chien », « Poil », « Cheveu », …).
Je trouve cet exercice génial! On ne peut pas prévoir à l’avance ce que la personne précédente va dire. Du coup, on se laisse toujours surprendre. On sort les premiers mots qui nous viennent à l’esprit. On reste attentif au moment présent et on est à l’écoute. C’est un super exercice pour développer sa spontanéité. On mets un pas dans l’imprévu et c’est un avant goût de l’improvisation théâtrale 😉

Il m’arrive aussi de le pratiquer seul. Je commence avec un mot et par association d’idée, j’essaie de voir jusqu’où cela m’emmène…

3/ Association d’idée et de son – niveau « serpent » (1 personne min)

Le principe est le même que l’exercice d’improvisation théâtrale précédant à la différence que les joueurs doivent alterner entre association d’idée et rime. Par exemple : Toit, cheminée (J’associe), Rigoler (Je rime), Humour (J’associe), Amour (Je rime), Mariage (J’associe), Coquillage (Je rime)…

4/ Association d’idée et de son – niveau « Dragon » (2 personnes min)

Si vous êtes chaud patate on passe au niveau supérieur: chaque joueur doit donner un mot en association d’idée puis redonner un autre mot qui rime avec l’association d’idée qu’il a donné. Pour le rythme, en claquera maintenant en haut ET en bas. Vous l’aurez compris, lorsqu’on claque en haut le joueur doit donner son association d’idée. Puis lorsqu’on claque en bas, il devra rimer.
Ouch! Pas facile du tout celui-là hein!

5/ Battle de fausses insultes

Improvisation théâtrale exercice spontanéitéCombat de titans, bataille de testostérone, Rocky Balboa… Malheureusement, ce ne sera rien de tout ça… Pour cet exercice, on est dans l’auto-dérision totale. Il ne faut pas se prendre au sérieux… mais vraiment pas du tout!!

Vous êtes par deux, face-à-face. C’est un clash. Chacun votre tour vous allez sortir vos pires fausses insultes. Attention, il ne faut pas être méchant dans les insultes mais vraiment trouver des insultes qui n’ont aucuns sens : « espèce de caillou mouillé! », « sale papier mâché! », « Escargot baveux », …

Le premier qui n’a plus de réplique perd la partie!

 

Si cet article vous a plu, je partagerai avec vous d’autres exercices d’improvisation théâtrale qui m’ont permis de développer des qualités telles que la confiance en soi, le lâcher prise, la prise de risque et bien d’autres…

Ancien grand timide et introverti, j'ai tout quitté pour aller vivre ma passion dans le développement personnel et devenir coach de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *