Bilan de mon challenge 30 jours / 30 vidéos

Bilan de mon challenge 30 jours / 30 vidéos

Le mois de novembre s’est terminé pour moi avec un goût de liberté. Je sors d’une série de 30 vidéos faites en 30 jours et c’était chaud! Je reviens dans cet article sur les enseignements que j’ai tiré de ce challenge. J’espère vous inspirer à votre tour à vous challenger!

Arrêter d’être trop perfectionniste

Avant ce challenge, j’avais passé plus d’un mois à réfléchir à la manière de me lancer sur Youtube, mais je n’avais posté aucune vidéo encore. J’avais comme référence Anthony Robbins, Olivier Roland Ou Raj de la chaîne Autodisciple: j’avais peut-être mis la barre un peu haute…
J’attendais le bon moment, j’attendais d’être assez éloquent et d’avoir des connaissances pointues avant de me lancer mais j’oubliais que tout ceux qui ont réussi, et encore plus les Youtubeurs, ont commencé avec un grain d’amateurisme. Ce n’est qu’avec le temps et l’expérience qu’ils sont devenus ce qu’ils sont aujourd’hui.
Ce challenge a été un excellent boost pour moi. J’ai du laisser de côté mon envie de trop bien faire, et j’acceptais que ma vidéo que je filmais ait ses défauts. Je devais la poster au soir même et tant pis si je n’en suis pas satisfait, le plus important est que j’avance.

Tout est possible avec du travail

Lors des premiers jours de vidéo, je vous avouerai que c’était très difficile pour moi. Je n’étais pas du tout à l’aise devant la caméra. Je faisais plusieurs dizaines de prise. Puis lors du montage, les nombreux fichiers à traiter rendait la tâche chronophage. Et surtout, je voyais mes défauts à l’oral. Je ne sais pas si vous vous êtes déjà filmé ou écouté vous même. C’est un exercice assez difficile à encaisser, surtout lorsqu’on revoit ses lacunes. C’était presque décourageant de voir cela…
Mais je me suis souvenu d’un principe qui m’a beaucoup accompagné ces dernières années, qui est que tout est possible avec du travail acharné. Peu importe le travail nécessaire pour arriver à un niveau correct, je sais que si je bosse tous les jours sur mon élocution, au bout d’un moment, la progression se fera. J’aurai pu me lamenter sur mon sort, mais ce n’est pas ça qui m’aurait fait avancer.
Je préfère me dire que tout est possible avec du travail et de réfléchir aux moyens qui vont me permettre de passer ces obstacles. Et c’est avec ces pensées positives, que j’ai ajouté à ma routine matinale, des exercices de dictions avec pour objectif de m’améliorer de jour en jour. Avec les vidéos que je tournais tous les jours, cela m’a permis de progresser énormément à l’oral.

La loi de Parkinson vérifiée

La loi de Parkinson dit que chaque tâche va tendre afin d’occuper tout le temps disponible à la réalisation de cette tâche. Vous avez surement déjà eu un devoir scolaire à faire qui vous a pris plusieurs semaines de travail alors qu’en fait, vous auriez pu le finir en quelques jours. Et bien, c’est un peu ce qui s’est passé pour moi. Avant ce défi vidéo, j’avais passé plus d’un mois à réfléchir à des vidéos mais sans résultat. Et là je devais non pas, lancer une vidéo, mais trente vidéos en un mois… Et au final j’y suis parvenu. Lorsque nous avons un ultimatum, nous trouvons toujours le temps de finir ce qui doit être fait et d’utiliser notre temps à disposition pour être le plus productif possible. J’avais la chance d’avoir commencé le Miracle Morning le même mois. Du coup, j’ai eu beaucoup de temps à ma disposition pour pouvoir bosser sur les vidéos tous les jours.

L’inconfortable est le seul moyen de grandir

À chaque nouvelle expérience, défi ou challenge nous ressentons une appréhension avant de sortir de notre zone de confort. C’est aussi ce que j’ai ressentis quand je me suis décidé à me lancer dans ce challenge. Et si ce que je disais n’intéressait personne? Et si mes vidéos faisaient amateurs? Et si pire encore, je faisais amateur? Toutes ces questions, je me les suis posé et cela me mettait dans une position inconfortable, à tel point que j’avais peur de me lancer dans ce défi.
Souvent on aura tendance à vouloir choisir la voie la plus facile. Celle où nous sommes dans notre cocon de confort. Celle où nous faisons des choses que nous maîtrisons déjà, où il n’y a pas de prise de risque. Pourtant c’est lorsque nous vivons des situations inconfortables, où nous sommes challenger que nous apprenons le plus et grandissons. C’est lorsque nous faisons face à ces challenges que nous pouvons repousser nos limites et ainsi grandir. À chaque fois que je rencontre une situation difficile, j’essai de me dire que c’est une situation qui va me permettre d’en tirer des enseignements et d’en ressortir grandis.

Conclusion

Ce défi m’a permis de me détacher de pas mal de mes croyances limitantes et des excuses que je m’inventais pour ne pas passer à l’action. Je pensais que je n’aurais jamais le temps de faire une vidéo par jour. Ce que j’ai appris c’est que si on se fixe des obligations, on trouve toujours le temps de faire ce qu’on veut. Je pensais aussi que je n’étais pas assez bon à l’oral pour me lancer sur Youtube. Vrai ou pas vrai, je sais maintenant que la seule constante est que je progresse de vidéo en vidéo. Peu importe si les premières vidéos ne sont pas satisfaisantes, je sais que si je continu de poster des vidéos, dans 20, 50, 100 vidéos, j’aurai développé pas mal de mes compétences et mon niveau sera bien meilleur qu’à mes débuts.

Tout comme le défi de rejet que j’ai rendu publique, j’ai partagé celui-ci sur ma page Facebook et auprès de mes proches. Et cela a été un excellent moteur pour passer à l’action. Dès l’instant où j’avais cliqué sur le bouton publier pour partager cela, je ne pouvais plus faire marche arrière. Et tous les jours, cette même pression sociale m’a porté vers haut. Il fallait absolument que je publie une vidéo chaque jour. Pas d’excuses à avoir, mes proches étaient là pour vérifier de la continuité des publications. Et de mon côté, je ne voulais pas les décevoir.

Si vous aussi, vous voulez vous lancer un challenge (arrêter la cigarette, faire une séance de sport par semaine, manger plus sainement, etc), je vous invite à rendre ce défi publique. Vous verrez que votre volonté sera porté par les autres.

Pour ma part, je suis content d’avoir enfin sauté le pas et d’avoir posté mes premières vidéos sur Youtube, je vais continuer d’apprendre et de partager avec vous mes inspirations en vidéos et à l’écris, à la prochaine et voici ci-dessous toutes les vidéos faites! 😉

#1 J’ai commencé mon défi du Miracle Morning
#2 Sortir de sa zone de confort
#3 Le matérialisme
#4 Accepter ses imperfections
#5 Apprendre l’anglais rapidement (techniques applicables pour toutes autres langues)
#6 Le temps c’est de l’argent
#7 Les 5 fausses idées qu’on se fait sur les introvertis
#8 Les 7 minutes de sport par jour pour avoir une bonne condition physique
#9 Le travail acharné
#10 L’homme qui voulait être heureux
#11 Exercices de diction pour améliorer son élocution
#12 La cuisine magique
#13 La loi d’attraction
#14 Comment avoir confiance en soi
#15 La méditation pleine conscience
#16 « Réfléchissez et devenez riche » de Napoléon Hill
#17 Pourquoi voyager seul?
#18 Comment vaincre sa timidité
#19 Ce que j’ai appris en 5 années d’improvisation théâtrale
#20 Les astuces pour mieux dormir
#21 La semaine de 4 heures de Tim Feriss
#22 Comment améliorer sa productivité
#23 Top 5 des citations les plus inspirantes pour sortir de sa zone de confort
#24 Vaincre la procrastination
#25 Mettre en place de nouvelles habitudes
#26 Un exercice pour se forger un mental d’acier
#27 Comment vaincre la peur du rejet
#28 Laisser de côté son ego
#29 Un exercice pour pratiquer la gratitude tous les jours
#30 Bilan de mon défi de 30 jours / 30 vidéos

Ancien grand timide et introverti, j'ai tout quitté pour aller vivre ma passion dans le développement personnel et devenir coach de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *